Le tour à métaux est un appareil qui sert à trouer ou à usiner des matériaux solides, et particulièrement les métaux. Il est présenté sous différents types : le tour d’horloger, le tour traditionnel, le tour d’établi, le tour d’atelier, le combiné tour/fraiseuse, et le tour CNC. Mais quelque soit le type que vous allez choisir, l’important est que vous fassiez le bon choix pour que l’usinage se passe comme vous l’avez souhaité.

1-    Le choisir en fonction du type de motorisation

Pour le tour à métaux, vous avez deux choix en ce qui concerne la motorisation : l’asynchrone monophasé et l’asynchrone triphasé. Pour le premier type (asynchrone monophasé), ce sont les appareils d’entrée ou moyen de gamme qui le possède et leurs prix sont très abordables.

Pour l’asynchrone triphasé, les tours à métaux qui le possèdent sont puissants et robustes puisqu’ils sont dotés d’un variateur de fréquence, donc ce sont des appareils hauts de gamme. Ce dernier vous permettra de le brancher sur un courant monophasé classique.

2-    Le choisir en fonction de la puissance et de la vitesse

La puissance d’un tour à métaux est comprise entre 500 et plus de 5000 W, et vous devriez la choisir selon la matière que vous voulez usiner si c’est très solide ou pas.

Et pour la vitesse, le mieux est qu’elle soit variable et sachez que pour certains appareils, elle peut être à 16 niveaux. Optez alors pour celui qui a au moins 6 degrés de vitesse.

3-    Le choisir en fonction de la distance entre pointes

Le choix de la distance entre pointes doit se faire en fonction de votre expérience. Si vous êtes alors un débutant ou amateur, l’idéale est qu’elle soit 400 mm, et si vous êtes déjà expérimenté dans son utilisation, choisissez  une distance entre pointes de 1500 mm au minimum.

4-    Le choisir en fonction du diamètre de tournage

Prenez aussi en compte le diamètre de tournage ou diamètre maximal d’usinage, et son choix doit se faire également selon votre niveau. Dans ce cas, 200 mm est parfait pour les débutants, et plus de 200 mm pour les professionnels.

5-    Bien vérifier ses composants

Lors de l’achat de votre tour à métaux, vous devriez vérifier si tous ses composants sont bel et bien là car ils assurent son bon fonctionnement. Dans ce cas, il doit avoir un mandrin rotatif à 3 ou 4 mors, une contre-pointe qui sert à bloquer la matière à usiner, la lunette fixe pour le serrage des petites pièces, la lunette à suivre pour le serrage des grands objets, la table croisée, le porte-outil qui doit être doté d’une hauteur ajustable, le bouton d’arrêt d’urgence, l’écran d’affichage, l’aspirateur à copeaux, et la télécommande pour le mettre en marche ou pour l’arrêter à distance. Il  y a aussi des accessoires en plus qui ne feront que simplifier encore plus son utilisation, alors n’oubliez pas de les vérifier.

 

En guise de conclusion, le choix d’un tour à métaux doit se faire en fonction des différentes caractéristiques expliquées ci-dessus. Alors, pour trouver le meilleur, nous vous conseillons de bien les retenir ! aussi vous pouvez trouver quelques conseils pour bien choisir le tour à métaux.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *